CSC B - CSC C 04/10

Csc b csc c 1

Equipe C

C

Bien qu'on ait pu lire dans les journaux que c'était un match "amical", il n'en fut rien, ce match de championnat sentait le soufre avant le coup de sifflet. Bon ok, on est pas des vendeurs de tapis, l'ambiance était plutôt festif, mais c'est pas pour autant que la testostérone n'était pas de sortie, et que les spectateurs allaient assister à une représentation du cirque du soleil. Coach Pernoud, toujours avide de sensations fortes, avait décidé de tenter le va-tout d'entrée de jeu, en mettant en place une 4-2 du côté des béistes, pour contrer le jeu rapide de la C, avec un Pascal Plantard qui retrouvait ses jambes de 20 ans !! Et bien lui en a pris, puisque d'entrée de jeu, la B mène 3-0, et montre que les joueurs ne sont pas venus pour acheter du terrain parquet ! Mis à mal d'entrée de jeu, l'équipe C par l'intermédiaire d'un Patrick Garnier retrouvait, allait s'accrocher, pour arriver à un selcore de 6-2 au bout de 10 minutes de jeu puis 9-4 après le premier quart d'heure. C'est alors que Boris Nicolle, le jeune gardien de la B, sous le regard de sa nouvelle chère et tendre ( mais cela ne nous regarde pas !! ) commença à equeurer les tireurs adverses, et permis aux béistes de prendre le large (11-3 à la 20ème). Voyant que le navire prenait l'eau, Lionel Fortin, tout jeune coach de la C, décida de lancer son joker de luxe en la personne de Baptiste Rocancourt. Usant de toute sa vitesse et de son intelligence de jeu, il délivra quelques passes dont lui seul à le secret ( et encore on est pas même pas sûre), et permit de maintenir l'écart. La mi-temps est sifflé, sur un dernière "DIESNIS" de Corentin Salvayre, c'est à dire un super tir au dessus du but ! ( allez celle-là je te l'offre JF), et un score de 18-7.

Après une courte MT, retard oblige, les deux équipes reprirent le chemin du parquet, avec peut être un peu moins d'envie, mais surtout une qualité de jeu assez médiocre, où les jolis buts faisaient place à des beaux ratés ( cf pénalty de Septvents, qui cette fois mettra un peu plus de temps à se remettre de sa sortie nocturne que les semaines précédentes). 20-9 à la 37ème, puis 26-14 à la 45ème, l'écart étant fait la fin de match ne fut guère plus passionnante. Retrouvant un peu de sérieux  attaque, et en obtant pour une défense un peu plus haute avec prise en individuelle de Baptiste Rocancourt ( encore lui!) l'équipe B finira plus fort et le score final sera de 36-18.

Un match très agréable à jouer néanmoins, fait devant un public assez nombreux, et surtout orchestré par une doublette d'arbitre, les Pierreluigi Collina carentanais ( On avait pas de vannes sur les cheveux put**!) : Mickael Montigny et Franck Betton.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !