Périers B - CSC B du 14/03/15

14 mars

Reprise du championnat après un mois de trêve ( logique aux mois de février/mars...) pour la B, avec une belle composition qui n'a rien a envié à celles des équipes de D1, et surtout un retour, que dis-je un come back, oh et puis n'ayons pas peur des mots : un évènement . Benoit Bisson, le joueur qui aura fait rêver tout une génération de handballeur en herbe, coupé en pleine progression par une terrible blessure qui l'a éloigné un an des terrains, est de retour. Autrefois auréolé d'une solide réputation d'un joueur rapide et technique, la question est de savoir s'il aura retrouvé l'intégralité de ses capacités physiques. Pour ne pas faire créer de discorde à l'intérieur du groupe, coach Pernoud le laissera sur le banc dans un premier temps, tout en gardant dans un coin de sa tête le fait qu'un tel joueur est capable à lui tout seul de renverser le cours d'un match.

Le début des hostilités est lancé par Florian Travert qui arbitra la première MT, par absence d'arbitres. Le début de la rencontre est très serré, les Red's par l'intermédiaire de Pierre Le Jeune et Corentin Salvayre répondront aux buts de Périers, bien décidé à faire déjouer le leader invaincu. En attaque c'est très brouillon, entre tirs ratés et passes aux spectateurs, Carentan n'arrive pas à se détacher et après 10 minutes de jeu le score est de 6-6. C'est alors que Bisson est lancé dans le grand bain, sous les ovations d'une foule venu en nombre ( 5 000 spectateurs selon les organisateurs, 5 selon les autorités de police) pour tenter de forcer la décision. Résultat : premier tir : une barre. Deuxième tir : une barre. Troisième tir : une barre. Bon on va s'en remettre à Pierre Le Jeune pour gagner le match alors. Petit festival entre la 10 ème et la 20 ème sur les tirs à 9m pour prendre deux longueurs d'avance. Boris Nicolle sur la fin de la période enchaînera les arrêts, concrétisés derrière par Q. Cavalier et P. Lemaître pour que la mi-temps soit sifflée sur le score de 10-15 en faveur des rouges. On pourrait penser que le plus dur est fait, mais au vu du niveau de jeu pratiqué, la méfiance est de rigueur.

Et on avait bien raison car au retour des vestiaires, bien que pendant 10 minutes l'écart restera le même, les mauvaises passes et de nouveaux les tirs ratés, relanceront les locaux très motivés qui reviendront à 1 but à un peu moins de 10 minutes de la fin du match. Il fallait donc stopper l'hémorragie et surtout ne pas rentrer dans certaines provocations adverses, et s'énerver contre l'arbitre ( joueur de Périers sur la 2ème MT) qui a déclaré ne pas vouloir sortir les cartons ( sans doute oubliés dans la boîte à gants de la 205 turbo ). Mais grâce à des buts de Cavalier, Jamet, Le Jeune et Salvayre l'écart se creusera pour finir la rencontre sur le score 29-25. Une victoire bien difficile à aller chercher, qui s'explique par un manque d'automatisme entre les joueurs mais évidemment par le manque de matchs. Sur le plan du jeu pas grand chose à retenir, mais au niveau de la gestion de la fin de match c'est plutôt positif puisqu'on a su se remobiliser au moment où Périers revenait.

Top flop a 8nov 7

Au Top :

Benoit Bisson, pour son retour qui marque 2 buts et qui nous a gratifié d'un coup de rein en contre attaque qui laissera pantois le.. euh.. bah pas grand monde en fait

Pierre Le Jeune, car bien quu'il ressorte inquiet quant au programme de sa copine en ce samedi soir au vu de la chance de coc* sur ses tirs à 9m, il aura fait beaucoup de bien à l'équipe

Au Flop :

Paul Lemaître car avec un statut de joueur A/B on attendait un peu plus sur son poste d'ailier, mais un match sans arrive à tout le monde, et pas d'inquiétude semaine prochaine 10 buts au compteur faceà Torigny

Corentin Salvayre, car il va devoir solliciter l'entreprise Diesnis pour un devis pour la réfection des murs derrière les buts.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !