SMH C - CSC B d 06/12/14

Csc b 1

La finale aller !! Voilà à quoi se résumé ce La Haye du Puits - Carentan d'hier soir pour le compte de la 6ème journée de D2. Les deux équipés invaincues, et surtout au-dessus du reste du championnat jusqu'à présent, se disputaient la première place, et surtout une victoire permettrait de faire un premier break. Petit coup de poker, en l'absence des frères Nicolle partis convolés vêtis de leur plus beau costume ( qui eut crû que Boris pouvait être classe !), c'est Thomas Jamet qui prendrait leur place dans les cages. Homme à tout faire de la B : joueur polyvalent, capitaine, ancien coach, gestionnaire des convocations, intendant. Mis à part le tir-bouchon il a tout d'un couteau suisse dans cette équipe, et on ne peut que l'en remercier !!

Le début du match est sifflé par la doublette d'artbitre de Tourlaville, et (peut être?) à cause du froid, les locaux auront beaucoup de mal à rentrer dans la partie. Les Carentanais par l'intermédiaire d'un Alsacien habitué au froid, d'un Théo Septvents qui avec sa soirée de la veille ne sent pas encore le froid (et puis il faut dire qu'avec un petit pull en laine sous le maillot et des chaussettes remontées jusqu'au slip, ça aide), d'un Pierre Le Jeune qui n'étant pas allé chez le coiffeur depuis 6 mois a les idées bien au chaud, et enfin d'un Christophe Derouet chaud patate pour sa soirée à venir, n'ont eu aucun soucis à se mettre d'entrée de jeu dans leur match puisqu'après 11 minutes de jeu le CSC mènent 10-1. On se dit alors que le plus dur est fait, les pronostics se lancent pour savoir si le score sera de + ou - 20 buts à la fin du match... Mais il n'en est rien ! Les jaunes, ne sont pas invaincus par hasard, et après quelques réajustements tactiques, ils réussiront à recoller 12-6. Un sursaut d'orgueil de Derouet en fin de première partie ( qu'est ce qu'il est beau à voir jouer ce type !), ainsi que Quentin Cavalier qui débloque son compteur but permettront de maintenir le score comme jusqu'à la mi temps : 17-12 pour les Rouges. Rien d'alarmant donc, on fait la course en tête, mais on sent qu'au moins relâchement les Haytillons sauront en profiter.

Début de la seconde mi-temps avec la même composition de départ qui avait permis de creuser un large écart. Les deux équipes étant au même niveau de chaleur, il fallait donc trouver autre chose pour reprendre le dessus. Les 21 ans de moyenne d'âge ( et encore j'ai arrondi !), seront un atout majeur pour jouer plus rapidement les engagements. Le scénario de la première période se répète : Florian Ozouf fait parler sa finesse de jeu, Christophe Derouet sa frappe qui lui a valu tous les honneurs au chamboule-tout de la Kermesse paroissiale, Corentin Salvayre une incroyable chance dans ses tirs et ses passes ( qui lui vaudra le soir même d'avoir le 18 et le 20 dans le tirage du loto, mais bon ça c'est une autre histoire encore) et enfin Théo Septvents qui malgré son 53 aux pieds qui lui vaut quelques soucis de zone est encore capable de prendre des gens de vitesse et de marquer en contre-attaque. Bref tout ça pour dire que les rouges infligent un 7-0 en 10 minutes, pour mener 25-14. Là, très clairement l'avantage semble définitif. La fin de match est beaucoup plus hâchée, les locaux s'énervent et se voient infliger plusieurs 2 minutes, et ce n'est pas la fourberie légendaire du meneur adverse ( plus connu sous le nom de Le Renard dans le handball normand !) qui viendront influencer les arbitres. Malgré quelques belles actions en fin de match notamment de Pierre Le Jeune et le premier but dans le jeu d'Alexis Chauveau, c'est bien le problème de défense des Rouges (enfin pour parler de défense, faudrait-il qu'il y'en ai une) qui sera mis en avant, avec un gros relâchement, ce qui permettra aux Haytillons de revenir quelque peu sans toutefois inquiété les Red's. Score final 33-26.

De très bonnes choses à retenir. Notamment les 2 premiers quart d'heure des 2 mi-temps, où avec cette équipe là et ce jeu déployé, très clairement on a rien a envié aux équipes de D1. Il faut maintenant continuer à assurer les victoires face à TOUTES les équipes, pour avoir le droit de jouer une finale retour dans notre Chaudron !!

Top flop b 8 nov 2

Au Top :

Thomas Jamet, parce que 15 arrêts sur 41 tirs c'est un excellent ratio, mais quand on est pas gardien de formation c'est exceptionnel. Il a fait le job comme on dit dans le jargon !

Christophe Derouet, parce que quand on fait descendre un joueur de l'équipe au-dessus on attend beaucoup de lui. Souvent ce sont des pétards mouillés.. Mais comme le père Derouet a plus l'habitude d'être sec, il n'en fut rien, et voilà 10 buts dans sa besace personnelle.

Alexis Chauveau, parce que pour un deuxième match dans sa toute jeune carrière handballistique ce n'était pas le plus simple, mais il a malgré tout réussi à inscrire son premier but sur un tir à l'aile

Au Flop :

Simon Lepelletier, parce que sur un match comme ça difficile de ressortir des Flop vu que la victoire est là. Alors le seul Flop sera la bite en or du match. Pour une prestation mitigée avec des tirs qui ont enfoncé l'abdomen du gardien adverse, et des retours défensifs proche de ceux d'un Ibrahimovitch des grands soirs, il a été l'élu. Corvée de Heineken pour la semaine prochaine !!

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !