St Clair s/Elle - CSC 29/11/14

Csc st clair

Fdm

Non vous ne rêvez pas, l'image du dessus est bien une partie de la feuille de match officiel du match hier. Une doublette de coach qui prête plus à sourire qu'à être pris au sérieux, était associée pendant les 10 premières minutes du match, ou manquant cruellement d'expérience ( et peut être aussi de compétence) le seul mot d'ordre était bien le "Patience" auquel ils ont le droit depuis leur plus tendre enfance de la part de Coach Montigny. Une fois cette cocasserie racontée, passons aprésent au match. Un 1er tour de Coupe de la Manche qui vit le déplacement de Carentan à St Clair ( Et non l'inverse, car Sinclair à Carentan faut pas déconner, on a déjà eu le droit à Lio il y a quelques années..), un adversaire qui sur le papier avait tout d'un piège puisqu'étant deuxième de leur poule de Régional Honneur.

Le début de match est tout à fait en accord avec nos doutes d'avant-match, puisque les débats sont très équilibrés, les deux équipes se rendant coup pour coup, et après 7 minutes de jeu le score est de 3-3. C'est à ce moment là que les Rouges mettent un gros coup d'accélérateur pour faire un break par l'intermédiaire de T.Derouet par deux fois sur pénalty et de Jean-François Diesnis qui commença son festival, qui permirent aux Red's de mener 7-3 à la 12ème minute. Les locaux impuissants, prennent leur Temps-Mort, et coach Montigny, qui venait de retrouver sa place sur le banc de touche, put donner ses consignes. Le match reprend sur les mêmes bases, avec un Ledouit qui marque un but d'anthologie, que dis-je epoustoufflant, avec un tir surpuissant à 15 mètres alors qu'un jeu passif menaçait les rouges ( rien que de me remémorer ce moment, les larmes me viennent.. quel joueur ce Ledouit mes amis, quel joueur !). Boosté par ce grand moment, c'est Ziad qui par deux fois fait parler son coup de poignet dont lui seul a le secret, pour marquer deux sublimes roucoulettes qui laissent le gardien béant et le public ébahi ( rien que de me remémorer ce moment, les larmes me viennent.. quel joueur ce Ziad mes amis, quel joueur !)

La fin de la première Mi-temps vit les premiers mauvais gestes arrivés de la part des locaux, qui plus faible tentèrent de déstabiliser les Red's, mais c'est sans compter sur le sang-froid de nos joueurs, et notamment de C.Emery qui n'aura protesté contre l'arbitre que 7 fois en l'espace de 15 minutes.. Comme quoi tout le monde vieillit !! La mi-temps est sifflée sur le score de 17-9 pour les Carentanais, ce qui annonce normalement une seconde mi temps sereine.

La seconde période débute sur les chapeaux de roue, avec un but rapide pour les rouges qui marquent très rapidement pour arriver à +10 au bout de 1min30. A partir de là, on ne peut pas dire que le spectacle fut un rendez-vous, à cause notamment de mauvais gestes (non sifflés!) qui continuèrent de hacher le jeu et d'envenimer la partie. Qu'importe, F.Charles et sa souplesse dans les buts permirent au banc carentanais de conserver sa bonne humeur, et à l'équipe son avantage au score. Finalement ce qu'il faut retenir de cette deuxième Mi-temps, c'est la performance de haut vol de MONSIEUR Diesnis, qui en l'espace d'un match vient de tripler son nombre de buts depuis le début de l'année et la reformation du trio magique de cireur de banc du début des années 2010 avec DEROUET, SALVAYRE et EMERY (rien que de me remémorer ce moment, les larmes me viennent... quelle triplette mes amis, quelle triplette !). Pour l'anecdote, entre 2 chables complètement foireuses sur la barre, c'est J.Lamora qui aggrave le score en fin de match pour finir sur un 38-20 en faveur du CSC.

De bonnes choses à retenir notamment en défense, et surtout une victoire, ce qui en coupe est le plus important !!

 

 

Top flop a 8nov 2

Au Top :

Jean-François Diesnis, car replacé sur l'aile depuis le début de l'année, il n'avait pas son rendement habituel, il a enfin fait étalage de tout son talent. Sans doute transcendé par la présence de son supporter n°1 ( Oui je t'aime Jean François !), c'est sans doute pour rendre hommage à la Sainte Barbe, qu'il avait coché depuis longtemps ce rendez-vous pour faire son grand retour à la lumière !!

Thierry Derouet, car il sait se rendre essentiel. Petit retour en arrière, face à Cerisy en début d'année son temps de jeu était réduit à moins de 3 minutes. Mais grâce à sa grande motivation qu'on lui connaît, il a su revenir dans les petits papiers du Coach, pour voir son temps de jeu dépasser les 3 minutes 30 hier soir !!

Au Flop :

Romain Ledouit, car certes on ne peut lui reprocher son côté compétiteur, il est ce qu'on appelle un "mort de faim". Mais ce qu'on ne peut pas accepter, ce sont ses propos d'avant cri de guerre, lorsqu'il mobilise ses coéquipiers on leur demandant de ramener les 3 points.. Pour un match de coupe, c'est.. con pas banal.

Christophe Derouet, car tout sportif qui manie le ballon à la main sait à quel point une passe dans le dos est un geste difficile réaliser. Mais alors faire une passe dans le dos de son coéquipier qui ne lui adresse pas un regard, c'est comment dire .. embêtant.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !